Michel FortMichel, tu nous quittes avec une brutalité inconnue de toi,l'homme zen, aux idées bien trempées mais jamais optu,ouvert au dialogue...
La machine à broyer les hommes, le rouleau compresseurde la vie arrachent à ta famille un fils, un père, un frère, un proche, un homme bon, inquiet pour l'avenir de chacun et toujours prêt à aider pour le bien-être de ses êtres chers.
Nous, les collègues, les partenaires, les copains, ...les CAMARADES, on nous enlève un AMI calme, posé, joyeux, courtois, très impliqué dans la vie vie professionnelle et associative principalement sportive.
Intéressé par tous les sujets de société, la discussion nous amenait souvent sur les orientations économiques actuelles où la priorité est donnée au fric par rapport aux hommes et là, tu étais sans concession car pour toi, la richesse de l'homme réside dans un juste partage des biens qu'il produit, une pensée que beaucoup devraient méditer... et surtout mettre en application.
Nous pouvions philosopher sans pouvoir changer le cours des choses alors regardons là où tes nombreuses actions ont porté leurs fruits
Ainsi MICHEL, avec tes frères, vous avez commencé très jeunes à jouer aux boules, à toutes les boules mais dès le début des années 70, c'est autour du terrain de Beaupuy ou bien aux abords de la salle des Fêtes que tu as goûté aux joies de la Pétanque.
En famille autour du Président Gérard PLANE qui venait de créer la Pétanque Varennoise, puis tu as suivi ton père lorsqu'il a repris la présidence et c'est avec Marcel ROUX que tu as collaboré à l'organisation des concours nationaux à Varennes-sur-Allier.
Un Marcel en chassait un autre et ainsi tu restais fidèle soutien et efficace à Marcel DASSAUD puis à Maxime BRENON qui lui succédait.
Après un petit détour à Saint-Loup et suivant tes amis, tu as rejoint la Pétanque cindréenne il y a quelques années et c'est avec un réel plaisir que tu «coachais» l'équipe féminine de « ta petite présidente» comme tu la qualifiais amicalement.
Si tes qualités de joueur adroit et convivial faisaient de toi, MICHEL, un partenaire recherché, c'est dans le bénévolat que tu as réellement trouver ta voie, tes valeurs humanistes sûrement, ton charisme aussi
Ta proximité avec Jean-Jacques BOUCHON fit que tu te dirigeas vers l'arbitrage et en 1993, tu entrais dans le corps arbitral.
Arbitre stagiaire, rapidement arbitre départemental, tu obtenais les galons d'arbitre de Ligue quelques saisons plus tard et pendant des années, tu assurais l'arbitrage de nos compétions, souvent en duo avec ton chien avec cette phrase célèbre dans ta bouche : elle est où la bête ? »
L'année dernière, c'est le grade d'arbitre national que tu obtenais en sortant « Major » de cette promotion alors que modestement en revenant d'une réunion à Voiron, tu te demandais si tu avais bien réussi cet examen aux nombreuses questions pièges.
Mais parallèlement, en 2004, tu as rejoint le Comité Directeur du Comité de l'Allier après une campagne épique mais tu aimais bien ce type de combat d'hommes aux caractère bien trempés.
Dans la foulée tu as pris la responsabilité du secteur de Vichy et tu t'es engagé dans divers axes de travail : l'arbitrage bien-sûr mais aussi les jeunes et la formation et il y a moins de 15 jours, nous parlions informatique et geslico et toi tu avais déjà imprimé «le Manuel».
En 2013, c'est au Comité Directeur de la Ligue d'Auvergne que tu as été élu et là aussi, tu as assumé de nombreuses taches dans tes domaines de prédilection.
Face aux changements de structure, en 2017, tu as relevé le défi en te présentant à l'élection du nouveau comté régional Auvergne Rhône-Alpes .
Depuis le printemps dernier, tu t'essayais dans cette structure «pas facile» selon tes mots lors de la présentation que tu en as faite lors du dernier congrès mais les difficultés ne te faisaient pas peur et tu as avais bon espoir de voir les «idées auvergnates» faire des émules sur les rives du Rhône.
Tu ne seras pas là pour donner la pulsion que tu souhaitais influer mais Michel, saches que nous ferons tout pour suivre ton exemple.
Depuis ces 25 dernières années, tu n'as manqué aucun grand rendez-vous de nos disciplines et je me rappelle de la joie, après l'étonnement, lorsque je t'ai annoncé le feu vert de M. Roger LITAUDON pour organiser en 2016, les Championnats de France à la base aérienne de Varennes sur Allier, avec à la clef, les succès reconnus par nos pairs : là aussi il avait fallu relever un gros défi...
Nous avions encore de nombreuses pages à écrire dans le livre que nous évoquions il y a moins de 15 jours car à quelques années d'une retraite attendue, tu devais être de ceux qui porteront encore très hautes les couleurs de la Pétanque et du Jeu Provençal dans notre territoire, en Auvergne, en Bourbonnais, en Fort-Terre.
Tu nous quittes, tu rejoints des proches, des amis comme Johnny BOUCHON ou son père Jean-Jacques avec lequel, vous allez faire de ce cimetière, un temple de l'arbitrage.
Salut Michel, Adieu CAMARADE
   

Manuel du pétanqueur

   

Joueurs classés

   

Partenaires

   

Adresses couriels des clubs

   
© Copyright 2014 - Comité Allier FFPJP